Smartphones en classe de philo

D’accord ? Pas d’accord ? Intéressé ? Indifférent ? Vous pouvez réagir à la vidéo en laissant un commentaire.

A propos cjouneau

Enseignante en Histoire-Géographie (et donc éducation civique) depuis 12 ans, je suis me suis demandée comment intégrer les outils numériques dans mon enseignement. Partie des outils, j'ai ensuite réfléchi à ce qu'ils changeaient dans ma pédagogie. Comme on réfléchit mieux à plusieurs, j'ai adhéré à plusieurs associations : le CRAP-Cahiers Pédagogiques, les Clionautes, et dernièrement e.l@b Laboratoire - Education - Numérique. J'ai aussi travaillé avec l'INRP, puis à l'IFé dans l'équipe EducTice. Sur Twitter, je suis @cjouneau.
Vidéo | Cet article a été publié dans Des enseignants utilisent le numérique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Smartphones en classe de philo

  1. Nicolas dit :

    Mouais, présenté comme il le présente, ça m’a surtout l’air d’une solution de facilité. Après, il faut voir ce que ça donne à moyen et long terme, en effet (et encore faut-il qu’ils aient tous un smartphone !).

  2. cjouneau dit :

    Plus qu’une solution de facilité, je crois que François (avec qui vous pourrez discuter vendredi à distance) a attrapé une opportunité au vol. Qu’ils n’aient pas tous un portable serait un problème s’il exigeait la prise de note numérique pour tous, je ne crois pas que ce soit le cas. L’idée ici c’est d’offrir une autre possibilité de travailler cette compétence. Dans ma classe de terminale l’an dernier, c’est arrivé aussi que les élèves prennent des notes sur leur téléphone. J’ai un peu tiqué quand j’ai vu le téléphone, mais avant de hurler je me suis approchée, pour voir. Et ce que j’ai vu d’élèves démotivés, c’est une prise de notes complète. Alors pourquoi pas ?

    • Nicolas dit :

      Il y a peut-être un premier problème : même si elle s’est démocratisée, la technologie reste un facteur économiquement discriminant, pour les lycéens et étudiants comme pour les adultes. Bien évidemment, une prise de notes « numériques » n’est pas exigée, et c’est heureux, mais cela contribue à créer des différences de facto au sein d’une classe qui me paraissent dommageables.
      Par ailleurs, ça peut paraître « ringard » à l’ère du tout numérique, mais savoir prendre des notes à la main reste absolument indispensable, ne serait-ce que parce qu’on n’a pas toujours sur soi un outil électronique pour le faire à notre place. L’écriture, c’est aussi un acte physique.

      • Bonjour, je réponds à partir d’une discussion avec mes élèves.

        > Sur la question de la discrimination :
        – certains élèves qui possèdent un smartphone préfèrent toujours prendre des notes avec un stylo, et sont d’ailleurs parfois prêts à prêter leur appareil ;
        – quant aux élèves ne possèdant pas de smartphone, leur éventuelle « jalousie » aurait bien d’autres occasions de se manifester hors de la classe, dans les innombrables situations sociales d’utilisation des outils numériques ;
        – les élèves prenant des notes numériques sont assez spontanément disposés à les partager en lignes (ici un ordinateur et un accès internet suffisent).
        – mon évaluation des prises de notes ne favorise évidemment pas ceux qui utilisent des smartphones.

        > Sur la question de la vertu de l’écriture manuscrite :
        – je ne me livrerai évidemment pas à un exercice de prise de notes numériques dans des petites classes : mes élèves sont tous en première et en terminale et donc ont déjà acquis la prise de notes manuscrite, qu’ils pratiquent évidemment toujours massivement ;
        – l’écriture manuscrite est certes plus sensuelle et complète que la digitale. Cependant, en ce qui concerne la personnalisation des notes, les outils numériques offrent ici de grandes possibilités durant la phase de reprise des notes à l’ordinateur.

        J’espère avoir apporté des élèments de rèponse.

  3. Caroline formule bien ma démarche. L’idée est de saisir la variété des opportunités qui se présentent pour un objectif unique : faire travailler les élèves. Ici, cette modalité de prise de note est choisie librement (et nous connaissons, éducateurs, l’engagement que produit un libre choix !).
    Mais il vrai que, une fois le processus engagé, on peut exploiter certaines possibilités techniques, comme par exemple la mise en réseau des élèves à travers leurs espaces numériques, la publication, etc.

  4. brassel dit :

    Je me dis que toutes les initiatives qui augmentent l’interêt des élèves pour s’instuire et se cultiver sont une bonne chose. Toutefois, je m’inquiète qu’à l’avenir un enseignement qui ne soit pas technologique soit considéré comme ringard et n’ait plus sa place dans le système éducatif. J’espère que la diversité des méthodes éducatives sera toujours promue tant qu’elles se montrent en faveur de la curiosité et du plaisir des élèves à apprendre en classe, que ce soit avec une craie, un stylo ou un smartphone.

    • J’entends votre remarque.
      Il me semble heureusement que le système éducatif est assez large pour laisser place à de nombreuses pratiques pédagogiques de grandes qualités qui ne recourent pas nécessairement à des dispositifs numériques.
      De plus, ces outils sont souvent mal perçus par les élèves quand ils tournent à vide, c’est-à-dire quand ils ne sont pas au service d’une véritable parole, d’un véritable enseignement.
      Je dirais pour vous rejoindre : qu’importe le flacon (craie, stylo, smartphone…) pourvu qu’on ait l’ivresse (l’apprentissage).
      Mais je dirai aussi qu’il est souhaitable que des enseignant forment aussi les élèves à des usages cultivés et critiques (pas seulement récréatifs) des outils numériques.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s